Bluexml en quelques mots

2019 : Objectif de croissance de 20%

2018 s’achève sur une bonne note grâce :

Nous poursuivons notre croissance avec une augmentation de 25% de notre chiffre d’affaires et une nette amélioration de nos soldes intermédiaires de gestion et résultat.

Et 2019 sera une année transitoire…

… pour Bluexml, avec un travail de fond sur l’amélioration de notre organisation notamment en intégrant le programme Dinamic Entreprise pour son volet Performance interne. Et nous poursuivons notre croissance organique avec l’intégration de nouveaux consultants, experts et ingénieurs études et développement, organisationnelle et structurelle. Alors venez comme vous êtes et rejoignez-nous.

Eric LE GAREC, CEO de Bluexml.

 

Une croissance de 30% sur les 3 dernières années

Ministères, agences de l’Etat, régions, départements et grandes entreprises privées… Avec à nouveau 30% de croissance pour la 3ème année consécutive, nous confortons notre activité d’accompagnement des organisations sur le cycle de vie documentaire depuis la dématérialisation, la gestion documentaire, la gestion des processus jusqu’à l’archivage.

Dates clés



L’innovation comme moteur de l’entreprise

Une approche fortement innovante

Bluexml depuis sa création a consacré une partie importante de ses investissements dans la Recherche et Développement, les projets collaboratifs et la capitalisation des travaux dans le cadre de projets clients. Ces travaux se placent au carrefour des technologies d’intégration et d’expertise de Bluexml.
Bluexml propose une méthodologie outillée innovante, démarche automatisée de développement logiciel basée sur l’approche guidée par les modèles (démarche MDA/MDE) afin de :

  • Diminuer les délais et les coûts de développement logiciel ;
  • Améliorer la qualité et maintenabilité des solutions développées ;
  • Pérenniser et durabiliser le système d’information.

Un Pôle Nantais De R&D

L’expertise de Bluexml dans le domaine des technologies et composants Open Source est un atout reconnu. Notre pôle R&D, basé à Nantes, nous permet de cimenter cette expertise et d’ouvrir de nouvelles perspectives technologiques dans des domaines variés sur la durabilité des systèmes d’information.

MDA/MDE : l’industrialisation des développements logiciels

Le MDA propose une approche de développement logiciel au travers de la notion de «modèle», d’outils permettant d’industrialiser le passage de ces modèles vers le code, de générateurs permettant d’industrialiser le passage du code à l’application.
L’architecture dirigée par les modèles ou MDA est une démarche de réalisation de logiciels, proposée et soutenue par l’OMG. C’est une variante particulière de l’ingénierie dirigée par les modèles (IDM/MDE pour l’Anglais Model Driven Engineering).
Ce modèle d’architecture informatique a été conçu pour séparer les contraintes fonctionnelles des contraintes techniques. On définit les fonctionnalités système dans un modèle indépendant de la plate-forme à l’aide d’un langage de spécifications, et on le traduit en un modèle spécifique à une plate-forme pour générer le code compilable (ou compilé) pour cette plate-forme.
Le principal avantage prôné par l’OMG est l’indépendance de la logique métier vis-à-vis de la plate-forme technologique pour éviter la valse des technologies.
De cet avantage en découlent de nombreux autres : en effet, le fait de séparer la logique métier du code, permet de déceler des possibilités d’erreur avant qu’elles ne soient commises. Les ingénieurs passent d’une démarche corrective à une démarche préventive, voire prédictive. Et cela engendre des gains de temps pendant le développement de l’application mais aussi des gains de qualité du code.
Ainsi, grâce à la transformation automatique du modèle vers le code, les programmes sont développés plus rapidement. Le gain est de 34% selon une étude de middleware company mais cela peut augmenter avec l’expérience, et le code est de bonne qualité car exempt de bogues.

  • Indépendance métier vs technologie
  • Démarche de développement prédictive
  • Productivité du développement
  • Qualité du code
  • Durabilité des applications

Une application ainsi créée est plus performante et présente une meilleure maintenabilité. Les gains de productivité n’en sont qu’accrus, de même que le retour sur investissement.